sans-titre-15

Il y a 2 semaines de ça, Romain me contacte pour que je fasse des photos de lui en me demandant si j'avais tout le matériel pour ça (fond studio , éclairages...etc).

Je lui dis que c'est bon mais que j'aimerais savoir surtout pour quelles raisons il veut des photos de lui car il me semble que le message doit être clair dans les photos et nourri d'une démarche.

Il me dit qu'il voudrait avoir des photos pour le théâtre (activité dans laquelle il compte s'inscrire).

Nous voyons ensemble quelques détails et nous donnons RDV la semaine d’après pour un petit shooting.

 

Le jour où je viens mettre un joyeux bazar chez Romain.

 

 

 

Romain passe me chercher chez moi le matin avec mon matériel (studio, tout ça, tout ça) et nous voila partis direction Auriol dans son appartement.

Sur le trajet, nous discutons de nos projets communs passés (Les Chroniques du Sorceleur où Romain à fait des photos Backstage) et à venir.

À peine arrivés à l'appart, je commence à bousculer un peu toute la déco intérieur du salon/cuisine en déplaçant les meubles dans la chambre pour avoir plus de place.

J'installe, avec l'aide de Romain, le fond studio et les éclairages et nous prenons une pause petit déjeuner (il faut pas trop se surmener ^^).

 

 

 

Ça y est c'est l'heure de commencer !!!

Nous voyons ensemble les tenues de la séance.

Je sens Romain un peu stressé à l'idée de passer devant l'objectif mais excité aussi.

Je sens qu'il attend beaucoup de moi, que je le guide et fasse des photos qui déchirent.

J'avoue que je stresse un peu aussi (pas évident de faire des photos d'un photographe) je fais tout pour nous détendre (Blagues pas drôles et beaucoup de shoots pour qu'il s’habitue au bruit du déclenchement et des flashs).

 

 

 

Romain propose de mettre de la musique (zut ! c'était mon idée) et me fait découvrir un groupe au son apaisant (Emancipator).

Au bout de quelques minutes, Romain commence à se détendre (et moi aussi du coup).

Nous enchainons les prises de vue (et les jeux de mots pourris pour ma part) ainsi que les tenues.

Nous rigolons pas mal tout les deux (c'est l'une des parties du job que j'aime le plus), finalement on se nourrit de nos ondes positives respectives.

Romain propose de faire une pause si je le souhaite mais je lui dit que ce serait bien que nous continuions pour rester dans l’ambiance  (et qu'il garde son aisance).

Le temps passe très vite, nous regardons ensemble les photos sur le boitier et concluons que c'est l'heure d'un petit apéro (mine de rien il était déjà 13h)

Pourquoi Je remercie Romain de m'avoir téléphoné :

 

Ce jour-là, j'ai fait une belle rencontre même si ce n'était pas la première fois que je voyais Romain.

Une belle rencontre car je ne conçois la photographie humaine, sous toutes ses formes, que comme ça.

Romain, lors de ce moment, s'est livré à moi (bien que l'exercice ne soit pas simple).

Ce que j'ai vu de lui (et tenté de retranscrire avec l'appareil) c'est une personne sensible qui m'a touché derrière ses apparences de "Gaillard"

Une personne à la fois humble, passionnée et avide de découvertes mais surtout pleine de courage.

Comme il est question avant tout de rencontre dans ma démarche photographique, j'ai appris à le connaître un peu plus; ce qui m’amène à pouvoir dire que ce bonhomme fait preuve d'un courage exceptionnel puisqu'il à décidé de prendre le risque de réaliser ses rêves et de quitter la sécurité qu'offrait son statut professionnel pour se lancer dans une nouvelle aventure.

Cet homme force mon respect car il fait ce que peu de personne font dans une vie: Il arpente un chemin vers une vie qui lui semble plus en cohérence avec ce qu'il est profondément (non sans appréhension j'imagine mais c’est peut-être ce qui rend sa démarche encore plus louable).

J’espère qu'avec ces photos j'ai pu contribué un tout petit peu à lui montrer la beauté qui vit en lui (celle que j'ai eu le plaisir de voir).

"On ne doit jamais rêver au passé ou à l'avenir ; on doit rêver au présent..."

Guy-Marc Fournier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *